Définition

La Tomographie en cohérence optique ou OCT (pour Optical Coherence Tomography en anglais) est un examen d’imagerie oculaire d’apparition récente en ophtalmologie vétérinaire. Le principe d’acquisition des images OCT repose sur un phénomène optique (interférométrie au laser) : un faisceau lumineux dirigé vers l’œil est absorbé et réfléchi par les structures oculaires traversées puis comparé à un faisceau de référence. Il en résulte une image en coupe contrastée des tissus oculaires d’une extrême précision (résolution d’environ 5 µm en coupe axiale et 15 µm en coupe transversale), comparable à des « tranches » de tissu proche de leur aspect histologique.

Le développement de l’OCT en pratique courante au début des années 2000 a révolutionné la pratique de l’ophtalmologie humaine par la précision des diagnostics apportés et la possibilité de « voir » les tissus de leur vivant (par comparaison, l’histologie est un examen réalisé sur un organe et/ou des tissus prélevés). Pour des raisons d’adaptation à l’animal de compagnie et de coût en matière d’équipement, l’ophtalmologie vétérinaire connaît aujourd’hui les prémices de cette révolution. La clinique vétérinaire VPLUS de Saint-Germain-en-Laye est l’un des rares centres d’ophtalmologie vétérinaire en France à être équipée d’un OCT de haute technologie (SD-OCT iVue 100®, Optovue).

SD-OCT iVue, Optovue
SD-OCT iVue, Optovue

Indications

L’OCT en ophtalmologie vétérinaire permet principalement la réalisation d’examens cornéens et rétiniens. 

L’exploration des lésions cornéennes par OCT permet de préciser leur diagnostic et de suivre leur évolution au cours du temps. Les indications sont nombreuses chez l’animal : ulcère, abcès, kératomalacie, dystrophie ou dégénérescence, hémorragie, séquestre, œdème, etc. L’OCT permet également une mesure extrêmement précise de l’épaisseur cornéenne (pachymétrie). C’est ainsi qu’en cas d’indication chirurgicale, l’acquisition d’une image OCT de la cornée en amont ou pendant le temps opératoire est une aide à la décision (choix du traitement ou de la technique de reconstruction par exemple) et à la précision du geste chirurgical (chirurgie OCT-assistée).

Cornée d’aspect normal (OCT, chien)
Dystrophie cornéenne (OCT, chien)
Dystrophie cornéenne épithélium-basale (OCT, chien)
Descemétocèle (OCT, chien)

La réalisation d’un OCT rétinien permet de dépister des lésions non accessibles au fond d’œil (examen en coupe vs. en face), de préciser le diagnostic de lésions observées au fond d’œil, de suivre l’évolution de ces lésions au cours du temps. L’OCT permet également une cartographie de l’épaisseur rétinienne. Là encore, les indications sont nombreuses chez l’animal : décollement de rétine ou du vitré, hémorragie rétinienne ou sous-rétinienne, néovascularisation, dysplasie, atrophie, etc. Parmi celles-ci et non des moindres, le dépistage précoce du glaucome et le suivi de son évolution temporelle sont des avancées que l’OCT permet d’envisager (mesure de l’épaisseur des fibres nerveuses). Pour rappel, le glaucome est une neuropathie dont la prise en charge précoce chez l’Homme permet de limiter son évolution invalidante. En comparaison, le glaucome canin est majoritairement diagnostiqué au stade de l’hypertension oculaire ou de la cécité bien souvent irréversible.

Rétine d’aspect normal (OCT, chat)
Nerf optique (OCT, chat)

L’examen OCT en pratique

L’animal étant par principe un sujet non coopératif, la réalisation d’un examen OCT chez nos patients implique une anesthésie générale ou à minima une sédation profonde. La vitesse d’acquisition des appareils actuellement disponibles sur le marché vétérinaire ne permet pas de s’acquitter des mouvements du globe oculaire. Par ailleurs, les outils de visée développés chez l’Homme ne sont pas opérationnels chez l’animal, les zones ciblées devant être ajustées manuellement par l’opérateur.

La réalisation des examens OCT à grande échelle en ophtalmologie humaine permet de garantir sa totale innocuité pour les structures oculaires.

L’OCT est un examen complémentaire d’imagerie oculaire s’inscrivant dans une démarche clinique raisonnée, désormais accessible au sein du service d’ophtalmologie de la clinique vétérinaire VPLUS de Saint-Germain-en-Laye.